Archive pour mars 2010

Le « gel » du projet Auchan à Betton : ah bon ?

Le conseil municipal du 10 mars dernier n’a pas été informé du « gel » du projet Auchan à Betton… Normal, le conseil municipal n’a jamais débattu de ce projet !!!!! Heureusement, il y a les médias pour informer les élus du conseil municipal et les bettonnais(e)s…

Betton : 23,82 % pour Europe-Ecologie-Bretagne !

Le groupe « Illet-Vert » remercie les 1 003 électeurs et électrices de Betton (23,82 %) qui ont apporté leurs suffrages pour la liste d ‘Europe Ecologie conduite par Guy Hascoët. Nous constatons une progression de 242 suffrages entre les deux tours, malgré la campagne de désinformation de l’appareil socialiste. Les déclinaisons de l’écologie politique et leurs applications sur notre commune doivent désormais être entendues et accentuées. Nous souhaitons à nos 11 conseillers régionaux, bon courage dans la mise en œuvre de leur programme…

6 bonnes raisons de voter Europe-Ecologie-Bretagne dimanche prochain

Le 14 mars dernier, 134 112 bretons et bretonnes ont soutenu au 1er tour des élections régionales la liste Europe Écologie Bretagne. Comme eux, votez et faites voter pour le mouvement qui veut mettre en œuvre dès maintenant des solutions à l’urgence sociale, écologique et économique : en savoir plus !

2ème tour des Régionales : appel à tous les démocrates

Le 21 mars, votez et faites voter Europe Écologie au second tour ! La Bretagne a besoin d’une gauche innovante, pluraliste, écologiste et régionaliste !

Pourquoi Europe Ecologie Bretagne se maintient au second tour

La tête de liste d’ « Europe-Ecologie-Bretagne », Guy Hascouet, explique dans cette vidéo pourquoi il n’y a pas eu d’accord avec le PS Bretagne pour le second tour des Régionales 2010 :

  • Jean-Yves Le Drian « s’explique » et Guy Hascoet « réagit » ici
  • 2 documents pour comprendre le déroulement des négociations hier :

Courrier du PS Le Drian et Reponse_Hascoet 16h15


Restauration municipale : participation au service de la restauration de l’école privée Raoul Follereau

Conseil municipal du 9/03/2010, point n° 13 : « Restauration municipale : participation au service de la restauration socialire privée »

Concernant cette délibération, je souhaiterais poser une question et faire deux remarques.
 Je souhaiterais connaître le nombre d’enfants scolarisés en maternelle et élémentaire à l’école privée Raoul Follereau (réponse : 306), et dans cet effectif global, combien d’enfants ne résident pas à Betton ? (Réponse : 38 ).

J’aimerais faire deux remarques, tout d’abord :
•    La délibération proposée ce soir est liée à l’augmentation des charges de personnel. En effet, on peut comprendre qu’il faut du personnel supplémentaire, payé par la ville de Betton, pour accompagner 38 enfants non Bettonnais sur le temps du midi. Si vous me le permettez, c’est une demande quelque peu déplacée, en ces temps où la municipalité souhaite et recherche des économies pour servir au mieux les Bettonnais .
•    Deuxième remarque et celle-ci plus préoccupante. Ces 38 enfants (effectif correspondant à plus d’une classe), mangent tous les jours à la cantine car n’habitant pas à Betton. Ils payent le tarif dit « extérieur », pour un montant de 5 euros pour un repas. Or, le coût réel d’un repas est estimé à 6 euros 51 centimes (moyenne sur une année, part alimentaire, personnel, transport, fluide,…) soit une participation du budget municipal par journée d’ école pour ces 38 enfants, de 57 euros .

L’ année scolaire 2009/2010 compte 141 journées d’école. On multiplie le nombre de journée d’école par le montant journalier de la participation municipale, et on arrive à un montant prévisionnel de 8 037 euros pour l’année 2009/2010. Ces 8 037 euros ne rentrent pas dans le contrat d’ association lié aux crédits scolaires.
Comment expliquer alors que le budget municipal soutienne – hors cadre légal – la restauration d’enfants non Bettonnais, sinon à privilégier la scolarisation à l’école privée Raoul Follereau… Cette somme de 8 037 euros pouvant apparaître alors, comme une subvention déguisée.

Vous comprendrez que devant ces constats, je vote contre cette délibération.

Thierry Anneix, Conseiller municipal Verts.

Rennes Métropole : sur le Conseil du 4 mars

Il n’y a que 29 points à l’ordre du jour et un seul point important à mon avis. Cela devrait aller assez vite. La séance commence à 20h50. L’ouverture officielle du conseil est précédée par une minute de silence en l’honneur de Christian Le Maout, ancien maire de l’Hermitage.

Le premier point porte sur le vote d’un avenant au contrat de pays du « Pays de Rennes » 2006-2012, car le bilan de consommation des crédit en date de juin 2009, révèle un reliquat de crédit (Crédits relatifs aux projets supra-communaux de Rennes Métropole + ville de Rennes), qui rend nécessaire des propositions de réaffectation de ces crédits.
Cette réaffectation porte sur l’enveloppe 2  « Structurant Régional/Local » d’un montant de 12 769 099 € et la N° 3 –  « Structurant Local » – d’un montant de 2 211 088 €.
La destination des réaffectations ne me gêne pas, sauf la première de « l’enveloppe 2 » qui porte sur le Centre de Congrès, pour une somme de 3 011 782 €.  Or les Verts ont toujours été contre ce projet. Aussi, en accord avec les Verts de Betton et de Rennes Métropole, je me suis abstenu en expliquant mon vote.

Ma déclaration après demande de parole : « Merci. Juste une explication de vote sur ce premier point. J’approuve globalement cet avenant au contrat de pays du « Pays de Rennes ». Mais, comme je l’ai déjà exprimé ici…, les Verts et moi-même sommes contre le projet d’un centre de congrès au Couvent des jacobins et donc… je vais m’abstenir. »

Les points suivants n’étant pas important et M. Chavanat (UMP) n’ayant pas été bavard, le conseil se termine avant 10 heures…

Philippe Couzelin – Conseiller communautaire « Verts », Rennes-Métropole.